Le blog de Nathalie, Naturopathe à St-Loubès près de Bordeaux en Gironde

Nathalie, Naturopathe-iridologue à ST-LOUBES en Gironde, vous fait partager les dernières informations sur la santé au naturel et sur les méthodes pour se débarrasser des maux chroniques

06 mai 2016

Essayez l'ortie pour vaincre, fatigue, rhumatismes et autres problèmes tendineux

piquanteLe printemps est de retour et l'envie de sortir, de prendre l'air et le soleil nous envahit. Alors au gré de ces sorties printannières, pourquoi ne pas apprivoiser cette plante dont on s'écarte trop souvent par crainte que ses feuilles urticantes nous effleurent : la grande ortie.

Cette plante mal aimée est pourtant un véritable trésor de bienfaits et peut être utilisée aussi bien pour la santé, que pour la gastronomie ou encore le jardinage.

En effet la grande ortie ou ortie piquante,est extrêment riche en protéines (entre 25% et 40%), contient deux fois plus de vitamine C que les oranges,a une teneur exceptionnelle en vitamines B1 et B2, est particulièrement riche en fer, zinc, manganèse, bore, phosphore,silice, cuivre, magnésium, potassium, calcium. Sa belle couleur verte est la preuve de sa richesse en chlorophylle (plus de 50% de son poids ce qui en fait l'une des plantes les plus riches).

C'est donc, de par sa composition, un super-aliment puisqu'elle cumule les effets reminéralisants des oligo-éléments, anti-oxydants des vitamines, alcalinisants et détoxifiants de la chlorophylle, anti-anémiants du fer. Bernard BERTRAND auteur de l'ouvrage "Les secrets de l'Ortie" la qualifie même d'"EPO du pauvre".

L'ortie sera donc conseillée et utile :

- pour soulager tendinites , rhumatismes, arthrose , arthrite grâce à ses propriétés alcalinisantes et reminéralisantes
- chez les sportifs et les convalescents grâce à sa richesse en acides aminés, en fer (mieux assimilé que le fer animal) et en vitamines
- pour protéger et renforcer les cheveux, les ongles, les os et la peau grâce à sa teneur élevée en silice
- En période de stress, en cas de fatigue chronique, d'anxiété
- contre le syndrome prémenstruel et les règles abondantes et douloureuses
- pendant la grossesse et l'allaitement

En pratique, on la trouve sur le bord des chemins, dans les forêts mais on ne doit pas la ramasser dans les endroits pollués comme les fossés ou au bord des routes fréquentées, car son action dépolluante la fait accumuler les toxines dont elle est entourée.
 On ne doit pas confondre avec l'ortie blanche ou l'ortie rouge (ou pourpre) qui lui ressemblent énormément mais dont les feuilles ne piquent pas et dont les propriétés sont loin d'être aussi intéressantes.

N'oubliez pas de prendre des gants pour la cueillir et sachez qu'elle est beaucoup moins urticante une fois mouillée, donc préférez les journées pluvieuses pour la cueillette et rassurez vous, une fois lavées ses feuilles seront inoffensives. A part au printemps où la plante est toute jeune, ne consommez que les quatre ou cinq première feuilles.

Grande_ortie_piquante

Vous les cuisinerez comme des épinards dont elle n'a pas l'amertume, ou à la poêle avec un peu d'huile d'olive et à feu très doux pour ne pas lui enlever ses propriétés, soit à l'étouffée, soit en salade, pour en faire des tartes, ou des soupes (ne pas faire trop bouillir ), ou encore en tisanes.
On peut la ramasser et la congeler après l'avoir ébouillantée.
Un prochain article fera l'objet de recettes simples pour utiliser cette plante fabuleuse .

L'idéal serait d'en consommer 50 G par jour en cure de trois semaines à un mois.
Si vous habitez en ville et que vous n'avez pas la possibilité de les ramasser, vous pouvez trouver de l'ortie en teinture mère, ou mieux fraiche sous forme de glaçons congelés qu'on fait décongeler dans de l'eau froide avant de boire à jeun le matin (http://www.tetedortie.com/extrait-dortie/)

ortie3

L'ortie n'a que très peu de contre-indications (la racine est déconseillée en cas de cancer hormono -dépendant, les graines ne doivent pas être consommées en cas de fragilité rénale, il est conseillé d'éviter l'ortie en même temps que la prise de médicaments fluidifiant le sang), mais doit être de très bonne qualité : attention à sa provenance si vous l'achetez et exigez qu'elle soit BIO.

 Le purin d'ortie est une autre utilisation bien connue des jardiniers. En effet faire fermenter pendant 10 à 15 jours, 1kg d'ortie dans 10 L d'eau en remuant tous les 2 jours, permet d'obtenir un engrais concentré à diluer à 10% (1L dans 9L d'eau) pour un arrosage bi-mensuel qui fortifiera votre potager.

J'espère vous avoir convaincu de regarder différemment ses grandes feuilles piquantes et d'avoir suscité en vous l'envie de cuisiner à moindre frais un légume plein de promesses.

N'hésitez pas à faire partager vos essais ou recettes sur ce blog !

 

Posté par naturopathe33 à 07:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire