Le blog de Nathalie, Naturopathe à St-Loubès près de Bordeaux en Gironde

Nathalie, Naturopathe-iridologue à ST-LOUBES en Gironde, vous fait partager les dernières informations sur la santé au naturel et sur les méthodes pour se débarrasser des maux chroniques

29 octobre 2010

LA CUISSON DES ALIMENTS

Bien que nécessaire à la digestion et à l’assimilation de certains aliments, la cuisson, si elle est trop agressive, peut, non seulement détruire les vitamines, sels minéraux et enzymes, indispensables à un bon métabolisme, mais en plus, affaiblir l'organisme qui va réagir plus ou moins violemment.

Cette agression se mesure grâce à l’augmentation de la leucocytose (réaction de défense de l’organisme qui produit des globules blancs qui vont se charger de « nettoyer » les substances nocives ).
En effet , il a été démontré que la leucocytose dont la valeur normale se situe entre 5000 et 7000, monte après ingestion d’aliments, aux valeurs suivantes, selon les modes de cuisson utilisés :

-          Aliments crus (légumes ou fruits)  : reste normale entre 5000 et 7000

-          Aliments cuits à basse température (en-dessous de  90°)  à l’étouffée : entre 7 000 et 10 000

-          Aliments cuits à la vapeur : entre 10 000 et 12 000

-          Aliments cuits à l’auto-cuiseur : plus de 20 000

La cuisson au micro-ondes est bânie car elle destructure les molécules et dénature les aliments.

Les fritures, charcuteries, café, alcool, sucre blanc et vinaigre : provoquent la leucocytose digestive la plus importante.

Consommer des crudités avant des légumes cuits, permet de garder une leucocytose normale.

Les enzymes indispensables à la digestion sont détruits dès 50°, les vitamines hydrosolubles telles la vitamine C dès 60°, celles liposolubles à partir de 110°.

A 120° les sels minéraux précipitent et ne peuvent plus être utilisés par l'organisme, il se crée de plus des goudrons cancérigènes à partir des graisses.

Il est donc très important pour que l'alimentation soit source de nutriments et d'énergie et non d'un surcroit de fatique, de préparer ses repas en faisant, dans la mesure du possible une place importante à la cuisson.

Les deux modes de cuisson à privilégier sont donc la cuisson à la vapeur et la cuisson à l'étouffée.

La cuisson à la vapeur

IMG_0772

La vapeur d'eau  qui passe dans l'aliment a l'avantage de rincer les produits toxiques qu'il contient lorsqu'on ne consomme pas de légumes biologiques, mais a l'inconvénient d'amener avec elle les vitamines et sels minéraux hydro-solubles.

Ce mode de cuisson sera donc préconisé pour les légumes non biologiques ou contenant peu d'eau, rendant la cuisson à l'étouffée difficile.

Il est tout à fait possible de cuire à la vapeur sans appareil électrique en mettant les légumes dans une passoire métallique châpeautée d'un couvercle,  posée sur une casserole dans laquelle on aura mis de l'eau que l'on porte à ébulition.

La cuisson à l'étouffée

IMG_0770

C'est la cuisson la moins agressive et celle qui permet de conserver le plus de nutriments indispensables.

Les légumes cuisent dans leur propre jus ce qui les rend beaucoup plus gouteux. La température de cuisson ne dépasse jamais 100° et peut être réduite à 60° ou 80°, ainsi les enzymes, vitamines et sels minéraux restent intacts.

Elle ne doit être utilisée qu'avec des produits biologiques pour éviter la concentration des pesticides et autres engrais toxiques.

C'est un mode de cuisson que j'ai adopté avec bonheur : plus de matières grasses, tous les légumes cuits de cette façon sont succulents arrosés d'une cuillère d'huile de noix, de germe de blé ou celle que vous préférez pourvu qu'elle soit de première pression à froid.

Le seul inconvénient reste l'investissement du faitout qui reste assez cher (plus d'une centaine d'euros) mais est garanti à vie et  se nettoie en un tour de main.

Les marques BAUMSTAL ou ABE font des produits ayant un thermostat sur le couvercle ce qui permet de surveiller la température de manière précise.

Il faut un peu de temps pour s'habituer à cette façon de cuisiner et éviter de faire "cramer" les légumes .

Je vous livre ici ma méthode ayant eu quelques problèmes pour trouver des indications moi-même :
- Mettre les légumes dans le faitout
- saler légèrement (pour qu'ils puissent dégorger plus aisément)
- Mouiller avec une à deux cuillères à soupe d'eau (suivant la teneur en eau du légume : pour les carottes il faudra plus d'eau que pour les courgettes ou les épinards par exemple)
- Mettre à grand feu pendant 2 minutes puis baisser le feu à mi-puissance pendant 3 à 4 minutes
- Vérifier le thermostat et lorsque la température atteint 80°
- baisser au maximum pendant 5 minutes puis éteindre le feu
- laisser cuire faitout fermé pendant 5 minutes de plus pour des courgettes ou des légumes vite cuits, laisser 15 minutes supplémentaires pour des carottes ou légumes plus durs

Vous arriverez très vite à régler la cuisson à votre goût suivant les légumes choisis.

A vos fourneaux pour des repas pleins de santé !

www.naturopathe33.com/index.html

Posté par naturopathe33 à 08:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire