Le blog de Nathalie, Naturopathe à St-Loubès près de Bordeaux en Gironde

Nathalie, Naturopathe-iridologue à ST-LOUBES en Gironde, vous fait partager les dernières informations sur la santé au naturel et sur les méthodes pour se débarrasser des maux chroniques

25 mai 2016

Les Graines germées, vous vous y mettez quand ?

La manière la plus économique de faire le plein de vitamines et de minéraux est de faire sa petite culture de graines germées.

En effet, c'est au moment de sa germination que la graine va contenir le plus d'éléments nutritifs et le taux de vitamines qu'elle contient va être décuplé. Si on rajoute à ça le fait que le taux de vitamine des plantes décroit de façon exponentielle une fois qu'elles sont récoltées, et que même si on a un grand potager, l'hiver on manque de légumes frais, on comprend tout l'intérêt d'avoir sa propre culture qu'on va pouvoir récolter quotidiennement.

C'est si simple et tellement facile que chacun devrait avoir son petit germoir dans sa cuisine, pour avoir sous la main quelques  graines germées pour agrémenter et enrichir ses repas.

Pour vous en persuader je vous donne la marche à suivre :

Pour faire germer des graines il vous faut un germoir que vous pouvez trouver dans le commerce entre 8 et 20 euros suivant le modèle, mais vous pouvez égalemenr utiliser un bocal dons vous obturerez l'ouverture avec un morceau de tulle, voire une assiette pour les graines à tussilage.

IMG_4596

Ensuite il faut vous procurer des graines à faire germer ( en magasin diététique vous trouverez toutes sortes de graines triées spécialement pour la germination). Vous pouvez faire germer toutes les graines que vous souhaitez (sauf les graines de tomates, poivrons et aubergines qui sont toxiques).

Il faut commencer par les faire tremper dans de l'eau tiède pendant 4 à 8 heures suivant les graines.

IMG_4594

Quand elles ont trempé le temps nécessaire, mettez les de manière uniforme sur le plateau du germoir
IMG_4595

Il va falloir les arroser pour les rincer 2 fois par jour

Au bout de 3 à 4 jours (parfois 8 selon la graine utilisée), vous obtiendrez ces graines germées que vous pourrez consommer crues en salade, pour accompagner vos légumes ou pour décorer vos plats

IMG_4650             

IMG_4651

Dès que la petite feuille apparait votre graine germée est devenue une jeune pousse qui contient de la chlorophylle et qui va avoir la propriété de combattre l'acidité de votre organisme et il est largement temps de la consommer car les vitamines, oligo-éléments, minéraux et enzymes sont à leur maximum de densité.

Pour commencer vous pouvez utiliser les graines suivantes :

ALFAFA : c'est une graine présente presque dans tous les mélanges, elle germe très rapidement, contient l'ensemble des vitamines , du calcium, du magnésium, du potassium, du phosphore, du cuivre, du fer, des protéines et des anti-oxydants, elle a un gout très doux.

FENUGREC : ami du foie, soulage les gastro-entérites et les crampes abdominales; améliore la circulation sanguine, contribue à baisser le mauvais cholestérol, recommandée en cas de diabète et en cas d'inappétence. Riche en vitamines A B C , en Phosphore, potassium, souffre, cuivre, fer et protéines

LENTILLE : Contribue au rééquilibrage du système nerveux ,est source de protéines de zinc, de manganèse, contient toutes les vitamines, du calcium, du magnésium, du potassium, du phosphore, du cuivre et du fer

RADIS NOIR : a le goût piquant et poivrée de la plante, germe très vite et facilement, contient des vitamines AB C , du calcium, du magnésium, du potassium, du phosphore et du fer

BROCOLI : A consommer avec modération en cas de calculs rénaux car a une très forte concentration en calcium. Elle a la propriété de nettoyer l'organisme notamment le foie et grâce à son haut pouvoir anti-oxydant, lutte contre toutes les maladies actuelles, cancers,Parkinson, maladies cardiaques.......... . 

CRESSON : riche en sodium , manganèse, soufre et chrome, aide à lutter contre le diabète grâce à son pouvoir hypoglycémiant. Est particulièrement riche en vitamine C et aide à lutter contre les vertiges.

N'hésitez plus à vous faire du bien , faites participer vos enfants qui seront enchantés de voir pousser ces graines aux milles vertus. n'hésitez pas à en rajouter dans les purées des jeunes enfants, prenez l'habitude d'en mettre dans chaque plat.

IMG_4655

Posté par naturopathe33 à 14:22 - Nutrition - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

09 mai 2016

RECETTES à base d'orties fraîches

Pour faire suite à mon article précédent, voici quelques recettes qui vous donneront des idées pour préparer votre récolte champêtre.

Prendre soin de bien laver les orties (avec des gants c'est plus sûr) dans plusieurs eaux pour enlever tout le côté urticant des feuilles.

ortie recette

QUENELLES aux épinards et orties (tiré du livre "KOUSMINE AU GRE DES SAISONS" aux éditions JOUVENCE)

500g de pommes de terre- 100g de farine bise- 3 c.à soupe de fromage blanc à 20% ou de tofu - 500g d'épinards - 500G d'orties fraîches - 2 oignons hâchés, 2 gousses d'ail - 1 c.c. de coriandre, de muscade, d'herbes de provence, 150 g de comté râpé, 2 cubes végétaux, 3/4 l d'eau, 1 jus de citron

  • Cuire à la vapeur pendant 20 mn les pommes de terre en morceaux avec les oignons, a. jouter les épinards et les orties pour les cuire 2mn
  • Mettre le tout en purée
  • Ajouter la farine, le fromage blanc ou le tofu, l'ail, les épices, la moitié du râpé, le sel et bien mélanger
  • Former les quenelles et les pôcher dans le bouillon fait avec les cubes végétaux pendant 5mn et réserver dans le plat de service
  • Prélever 1/2l de bouillon et le lier avec 2 c.soupe de farine et cuire 5mn.Ajouter le jus de citron
  • Napper les quenelles et parsemer du reste du râpé

GALETTE de sarrazin aux orties

100 g de farine de SARRAZIN - 20 cl de lait de riz - 2 oeufs - 500 g de feuilles d'orties fraîches - 100 g de tofu soyeux - 1 gousse d'ail - une c.c de curcuma - romarin - une c.soupe d'huile d'olive

  • Faire une pâte à crêpes avec la farine, les oeufs et le lait de riz. Saler poivrer, réserver
  • Dans une poêle faire fondre les orties dans l'huile d'olive à feu doux, ajouter l'ail coupé en tout petits morceaux, le curcuma et le romarin
  • Au bout de 10 mn, ajouter le tofu coupé en lamelles laisser fondre légèrement
  • Verser la pâte à galette sur cette préparation et faire dorer quelques minutes de chaque côté

On peut également faire 4 galettes individuelles en partageant la préparation à base d'ortie en 4 qu'on fera cuire en versant une louche de pâte.

 

PESTO D'ORTIES (recette extraite du livre "L'ORTIE C'EST MALIN" d'Alix LEFIEF-DECOURT, éd.LEDUC.S)

50g de feuilles d'orties fraîches -25 g de parmesan râpé - 1c.soupe de pignons de pin - 2 gousses d'ail - 5 cl d'huile d'olive - sel et poivre au moulin

  • Laver et égoutter les feuilles d'ortie (n'utiliser que les feuilles car les tiges sont trop dures)
  • Peler les gousses d'ail
  • Mixer l'ortie avec l'ail, le parmesan, les pignons et l'huile d'olive, saler et poivrer
  • Servir immédiatement sur des toasts

 

Je publierai régulièrement sur ce  blog les recettes que j'aurai testées. N'hésitez pas à me faire part de vos idées et de vos commentaires.

 

 

 

Posté par naturopathe33 à 07:44 - Nutrition - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 mai 2016

Essayez l'ortie pour vaincre, fatigue, rhumatismes et autres problèmes tendineux

piquanteLe printemps est de retour et l'envie de sortir, de prendre l'air et le soleil nous envahit. Alors au gré de ces sorties printannières, pourquoi ne pas apprivoiser cette plante dont on s'écarte trop souvent par crainte que ses feuilles urticantes nous effleurent : la grande ortie.

Cette plante mal aimée est pourtant un véritable trésor de bienfaits et peut être utilisée aussi bien pour la santé, que pour la gastronomie ou encore le jardinage.

En effet la grande ortie ou ortie piquante,est extrêment riche en protéines (entre 25% et 40%), contient deux fois plus de vitamine C que les oranges,a une teneur exceptionnelle en vitamines B1 et B2, est particulièrement riche en fer, zinc, manganèse, bore, phosphore,silice, cuivre, magnésium, potassium, calcium. Sa belle couleur verte est la preuve de sa richesse en chlorophylle (plus de 50% de son poids ce qui en fait l'une des plantes les plus riches).

C'est donc, de par sa composition, un super-aliment puisqu'elle cumule les effets reminéralisants des oligo-éléments, anti-oxydants des vitamines, alcalinisants et détoxifiants de la chlorophylle, anti-anémiants du fer. Bernard BERTRAND auteur de l'ouvrage "Les secrets de l'Ortie" la qualifie même d'"EPO du pauvre".

L'ortie sera donc conseillée et utile :

- pour soulager tendinites , rhumatismes, arthrose , arthrite grâce à ses propriétés alcalinisantes et reminéralisantes
- chez les sportifs et les convalescents grâce à sa richesse en acides aminés, en fer (mieux assimilé que le fer animal) et en vitamines
- pour protéger et renforcer les cheveux, les ongles, les os et la peau grâce à sa teneur élevée en silice
- En période de stress, en cas de fatigue chronique, d'anxiété
- contre le syndrome prémenstruel et les règles abondantes et douloureuses
- pendant la grossesse et l'allaitement

En pratique, on la trouve sur le bord des chemins, dans les forêts mais on ne doit pas la ramasser dans les endroits pollués comme les fossés ou au bord des routes fréquentées, car son action dépolluante la fait accumuler les toxines dont elle est entourée.
 On ne doit pas confondre avec l'ortie blanche ou l'ortie rouge (ou pourpre) qui lui ressemblent énormément mais dont les feuilles ne piquent pas et dont les propriétés sont loin d'être aussi intéressantes.

N'oubliez pas de prendre des gants pour la cueillir et sachez qu'elle est beaucoup moins urticante une fois mouillée, donc préférez les journées pluvieuses pour la cueillette et rassurez vous, une fois lavées ses feuilles seront inoffensives. A part au printemps où la plante est toute jeune, ne consommez que les quatre ou cinq première feuilles.

Grande_ortie_piquante

Vous les cuisinerez comme des épinards dont elle n'a pas l'amertume, ou à la poêle avec un peu d'huile d'olive et à feu très doux pour ne pas lui enlever ses propriétés, soit à l'étouffée, soit en salade, pour en faire des tartes, ou des soupes (ne pas faire trop bouillir ), ou encore en tisanes.
On peut la ramasser et la congeler après l'avoir ébouillantée.
Un prochain article fera l'objet de recettes simples pour utiliser cette plante fabuleuse .

L'idéal serait d'en consommer 50 G par jour en cure de trois semaines à un mois.
Si vous habitez en ville et que vous n'avez pas la possibilité de les ramasser, vous pouvez trouver de l'ortie en teinture mère, ou mieux fraiche sous forme de glaçons congelés qu'on fait décongeler dans de l'eau froide avant de boire à jeun le matin (http://www.tetedortie.com/extrait-dortie/)

ortie3

L'ortie n'a que très peu de contre-indications (la racine est déconseillée en cas de cancer hormono -dépendant, les graines ne doivent pas être consommées en cas de fragilité rénale, il est conseillé d'éviter l'ortie en même temps que la prise de médicaments fluidifiant le sang), mais doit être de très bonne qualité : attention à sa provenance si vous l'achetez et exigez qu'elle soit BIO.

 Le purin d'ortie est une autre utilisation bien connue des jardiniers. En effet faire fermenter pendant 10 à 15 jours, 1kg d'ortie dans 10 L d'eau en remuant tous les 2 jours, permet d'obtenir un engrais concentré à diluer à 10% (1L dans 9L d'eau) pour un arrosage bi-mensuel qui fortifiera votre potager.

J'espère vous avoir convaincu de regarder différemment ses grandes feuilles piquantes et d'avoir suscité en vous l'envie de cuisiner à moindre frais un légume plein de promesses.

N'hésitez pas à faire partager vos essais ou recettes sur ce blog !

 

Posté par naturopathe33 à 07:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 avril 2016

Le shampooing solide : J'ai testé !

Depuis l'automne dernier, j'ai adopté le shampooing solide et je ne lui trouve que des avantages.

IMG_3984

- Il ne contient ni  sulfates qui, s'ils ont la facullté de faire mousser les shampooings n'en sont pas moins irritants, désséchants et allergènes, ni  silicones qui ont la propriété de rendre le cheveu brillant, mais en l'enveloppant dans une gaine qui l'étouffe et finit par le rendre fourchu

- L'absence de ses sulfates rend donc ce shampooing inoffensif pour l'environnement

- Solide , il ne contient donc pas d'eau et n'a besoin que d'un conditionnement minimal ce qui est encore un point pour le respect de l'environnement.

- Il prend donc moins de place et est vraiment très pratique pour partir en voyage.

- Je n'ai plus besoin  d'utiliser d'après-sampooing : mes cheveux se démêlent facilement et sont doux 

Il existe trois sortes de shampooing solide, tous les trois ont comme ingrédient commun le beurre de karité bio, utilisé pour ses propriétés nourrissantes qui apporte douceur et souplesse aux cheveux  et tous les éléments actifs du shmpooing sont d'origine végétale: 

pour cheveux secs : argile rouge et huile d'argan
L'huile d’argan bio nourrit, répare la fibre capillaire et apporte de la brillance.
L'argile rouge est conseillée pour les peaux sèches et délicates.

pour cheveux normaux : argile jaune et extrait de sauge
L'extrait de sauge est connu pour ses propriétés anti-septique et anti-inflammatoire, il aide à maintenir les cheveux en pleine forme.
L'argile jaune est utilisée pour sa richesse en minéraux.

pour cheveux gras : argile verte, extrait d'ortie  :
L'extrait d’ortie piquante bio est connue pour ses propriétés séboregulatrices et déjà utilisée depuis de longues années dans le domaine du capillaire. L'argile verte pour absorber l’excès de sébum.

Il s'utilise comme un savon , il suffit de le frotter sur les cheveux mouillés. Plus de flacon renversé !

Economique, pratique, écologique et bon pour la chevelure je ne vois que des avantages.

Faites un geste pour la planète et pour votre crâne : testez le !

Pour moi c'est définitif, je l'ai adopté !

IMG_3986

Posté par naturopathe33 à 20:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juillet 2012

IDEES DE PETITS-DEJEUNERS

Le petit-déjeuner est un des repas les plus importants de la journée et non seulement il ne doit pas être négligé mais, de son contenu, dépend notre forme de la journée et parfois notre santé.

En effet le petit-déjeuner classiquement français : café au lait - pain beurré - confiture - jus d'orange, est loin d'être une panacée :

- le café au lait : totalement indigeste fait travailler l'estomac en créant un excès d'acidité et fatigue le foie

- Le pain (avec ou sans beurre) -confiture :  prépare le coup de pompe de 10 heures car l'index glycémique est très élevée, le sucre qu'il contient va donc passer très vite dans le sang en déclenchant au passage un pic d'insuline important. La glycémie va donc très rapidement baisser et vous aller vous trouver en état d'hypoglycémie : c'est la fringale qui pousse à grignoter des cochonneries qui vont en général entretenir ce cercle vicieux.

- Le jus d'orange : va provoquer un excès d'acidité qui va faire fermenter le pain précédemment ingurgité en stoppant l'action de la salive qui est alcaline et, comme le café au lait, va déclencher de désagréables remontées acides.

Alors faites du bien à votre corps et décidez d'être en forme jusqu'au déjeuner en évitant les coups de pompe, le manque de concentration ou l'irritabilité que va provoquer l'hypoglycémie, en changeant d'habitude :

 

- Un petit déjeuner complet savoureux qui tient au corps : La crème Budwig

C'est le petit déjeuner préconisé par le Docteur Catherine KOUSMINE, avec la crème BUDWIG, vous faites le plein de vitamines, d'oligo-éléments et d'acides gras essentiels. Voici sa recette (il vous faudra un moulin à café pour la réaliser) :

- Battez : 3 cuillères à soupe de fromage blanc à 0% ou 20% de matière grasse  ou de "sojasun" nature avec 2 cuillères à café d'huile de lin de première pression à froid (ou de noix ou de colza....  mais toujours de première pression à froid) pour émultionner l'huile avec le fromage blanc.

- Ajoutez :
   - 2 cuilères à café de graines oléagineuses moulues  (noix, amandes, noix de cajou, noisettes, graines de tournesol, graines de courge....)    
   - 2 cuillères à café de céréales moulues (quinoa, sarrazin, avoine,orge ..... ) - Si vous avez tendance à être constipé privilégiez l'avoine dans le cas contraire privilégiez le sarrazin.
   - 1/2 banane écrasée
   - le jus d'un demi-citron
   - un fruit frais de saison à votre choix
Ne mettre qu'un oléagineux et qu'une sorte de céréale à chaque fois.

- Mélangez le tout

C'est délicieux et vous évitera les grignotages et les "coups de pompe" de fin de matinée
Eviter de prendre un café en même temps, vous retrouveriez le mélange indigeste lait (fromage blanc)-café. Préférez un mug de thé vert

 

- La galette de céréales et oléagineux

- La veille faites tremper dans un ramequin d'eau 2 figues séchées  ou 3 abricots secs et une quinzaine de raisins secs
- Mettre dans un moulin à café :
   - 1 cuillère à soupe de son d'avoine ( ou une cuillère à soupe de son de blé si vous avez tendance à la constipation)
   - 2 cuillères à soupe de gruau d'avoine ( transit lent)  ou de sarrazin (transit trop rapide) ou d'une céréale quelconque (orge, quinoa ..)
   - 1 cuillère à soupe de graines de lin ou de sésame ou une quinzaine d'amandes ou de noisettes
- Broyez le tout afin d'obtenir une farine
- Ajouter les fruits séchés réhydratés coupés en petit morceaux
- mélanger et mouillez avec l'eau  de trempage des fruits sechés afin d'obtenir une pâte
- Applatissez cette pâte sur des graines de sésame et faites de même de l'autre côté.
- Mettre au four à 180°  sur du papier sulfurisé ou dans un plat, 8 mn de chaque côté.

Vous pouvez remplacer les fruits séchés par une petite banane écrasée ou une demi-pomme coupée en tout petits morceaux (ou tout autre fruit de saison qui vous fera  plaisir).

J'aime bien rajouter un petit bout de bâton de cannelle et une ou deux graines de cardamome, cela donne du goût. En hiver ou en période de fatigue je rajoute également un bout de propolis brute durcie au frigo que je mouds avec mes ingrédients.

 

- Le protéinique : il vous évitera l'hypoglycémie de 10 ou 11 heures provoquée par la tartine beurre-confiture

   -  Consommer deux oeufs à la coque (frais et bio bien sur) avec une tranche de pain, fournit à l'organisme un cholestérol de très bonne qualité que le foie pourra utiliser avec efficacité

   - Si vous aimez le fromage, mangez le plutôt le matin qu'au repas du soir : en plus de l'apport protéinique, ses acides gras ingérés le matin prépareront l'organisme à mieux éliminer les acides gras qui seront  consommés le reste de la journée.

 

Préférez le thé vert au café dans la mesure du possible et pour bénéficier de ses propriétés anti-oxydantes, ébouillantez-le pendant 30 secondes, jetez l'eau et faites infuser au moins 10 minutes (le fait de l'ébouillanter évite l'amertume d'une longue infusion)

 

J'espère vous avoir convaincu de changer vos habitudes matinales.

N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires !

 

Posté par naturopathe33 à 16:58 - Nutrition - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,

L'Extrait de Pépin de Pamplemousse : EPP efficace ou pas ? ?

J'utilise et conseille  sans parcimonie l'extrait de pépins de pamplemousse ou EPP, commercialisé en France dans les magasins diététiques très souvent sous la marque CITROPLUS ou en pharmacie sous la marque  EPP 700), comme antibiotique naturel ou antibactérien.
Ses propriétés sont reconnues comme désinfectants contre certaines bactéries et moisissures.

Or voici que Jean-Yves DYONNE qui est un naturopathe canadien connu pour ses chroniques radiophoniques et son blog riche en enseignements, vient de publier un article qui rapporte le résultat d'une enquête de l'association AMERICAN BOTANICAL COUNCIL.

En résumé, les propriétés antibiotiques ou antibactériennes de l'EPP ne viendraient pas du pamplemousse mais des additifs chimiques qui y seraient ajoutés.

En effet la substance active de l'EPP est le chlorure de Benzethonium.
Les fabricants expliquent la présence de cette substance par la transformation naturelle de certains composants du pépin de pamplemousse.
Or il s'avère que la composition même de ce dernier ne peut en aucun cas expliquer la présence de cet élément.

Il ressort donc de cette enquête que :

- quelque soit sa méthode de fabrication l'EPP n'est pas efficace comme antiseptique
- que tous les produits qui ont été testés contenaient un ou plusieurs antimicrobiens de synthèse
- l'argument des laboratoires avançant que les produits de synthèse sont créés par le procédé d'extraction, ne repose sur aucune base
- l'EPP  n'est donc pas un produit de santé naturel car son efficacité provient des substances chimiques rajoutées.

Même si cette enquête n' a pas pu tester tous les produits existants, dans le doute, je m'abstiendrai dorénavant d'utiliser l'EPP et je ne le conseillerai plus à personne.

Il est vrai que les huiles essentielles sont dans tous les cas beaucoup plus efficaces et pour le coup, sans l'ombre d'un doute quant à leur origine naturelle.

Références :

1- Franchement Santé : http://www.jydionne.com/lextrait-de-pepin-de-pamplemousse-est-il-un-bon-antimicrobien/

2 - Cardellina JH. The Adulteration of Commercial “Grapefruit Seed Extract” with Synthetic Antimicrobial and Disinfectant Compounds HerbalGram. 2012;94 :62-66.  American Botanical Council

 

Posté par naturopathe33 à 16:49 - Commentaires [8] - Permalien [#]

22 août 2011

QUELQUES MEDICAMENTS COURANTS A EVITER

Enfin je prends le temps de vous faire partager cet article paru dans le numéro 1122 de SCIENCES&VIE paru en mars dernier.
En effet suite à l'affaire du MEDIATOR, 77 produits pharmaceutiques déjà commercialisés ont fait l'objet d'une étude visant à mettre en rapport l'efficacité du produit et les risques iatrogènes encourus lors de leur prise.

Le magazine SCIENCES&VIE a ainsi retenu 13 produits parmi ceux les plus couramment prescrits (vous en avez certainement un ou deux dans votre pharmacie), dont le principe actif a des effets indésirables ou des risques d'effets secondaires beaucoup trop importants par rapport aux bienfaits qu'il peut apporter. C'est la raison pour laquelle ces médicaments ne devraient pas être utilisés.
En voici la liste :

 

NEXEN :  douleurs aigües, arthroses et règles douloureuses, principe actif : nimésulide
Anti-inflammatoire qui n'apporte rien de plus que les autres AINS, expose à de rares mais graves hépatites qui ont été suspectées dès sa mise sur le marché.
En 2010 un rapport de la commission européenne dénombrait plus de 500 attaques graves du foie dont certaines ont nécessité une greffe. La Finlande et le Danemark l'ont supprimé du marché depuis 2002 et l'Irlande depuis 2010. Sa suppression est en cours d'étude en France.

PROTELOS : ostéoporose post-ménauposique, principe actif : ranélate de strontium
Bien que l'efficacité du principe actif reste encore à démontrer, la liste des risques associés à sa prise est longue : lésions de la peau ( nécrolyses épidermiques toxiques), atteintes respiratoires (hyperactivité bronchique), troubles digestifs, psychiques, risques d'embolie pulmonaire ou de thrombose veineuse. Depuis fin 2009 la France étudie l'arrêt éventuel de sa commercialisation .....d'ici 5 ans.

 

CYMBALTA :  anxiété, neuropathies liées au diabète, épisodes dépressifs, principe actif : duloxétine
Inhibiteur de recapture de la sérotonine et de la noradrénaline dont l'efficacité est incertaine et expose a des effets indésirables supérieurs aux inhibiteur de sérotonine seule.

VASTAREL : traitement de l'angine de poitrine, des vertiges et des acouphènes, des troubles du champ visuel, principe actif : trimétazidine
Son efficacité est modérée à faible, voire insuffisante alors qu'il peut provoquer un syndrome parkinsonien (tremblements incontrôlés), ainsi que du purpura ou un abaissement du taux des plaquettes. Attention aux nombreux génériques !

ACTOS : antidiabétique oral, principe actif : pioglitazone
Ne réduit ni la morbidité ni la mortalité du diabète mais provoque très fréquemment des oedèmes, fréquemment de l'hypoglycémie et un risque accru d'oedème maculaire ou d'insuffisance cardiaque(plus rare) et une augmentation du risque de cancer de la vessie.

IXPRIM : antalgique, principes actifs : paracétamol et tramadol
Pas plus d'efficacité que le paracétamol associé à la codéïne ou que l'ibuprofène, alors que le tramadol semble être associé à des risques de convulsions et d'hyploglicémie en plus des dangers communs aux oploïdes faibles tels la dépendance ou les troubles neurologiques. Il est pourtant de plus en plus prescrit pour remplacer, entre autres causes, le DI-ANTALVIC supprimé à cause de la multipication des overdoses mortelles.

JANUVIA ET XELEVIA :  Contrôle de la glycémie des patients diabétiques de type 2, principe actif : sitagliptine
L'efficacité de la sitagliptine est faible et provoque une hypoglycémie. De plus il y a risque de réaction d'hypersensibilité grave (anaphylaxie, angiome-oedème, nécrose de la peau et des muqueuses) et d'augmentation des risques d'infection. Des rapports européens évoquent un risque de pancréatite aigüe.

CHRONDOSULF  : anti arthrosique (hanche et genou) , principe actif : chondroïtine
peut induire des troubles digestifs et des vertiges alors que son effet n'est pas meilleur que celui d'un placebo

ART 50 :  anti arthrosique (hanche et genou) , principe actif : diacéréine
Ne fait pas mieux qu'un placebo et la diacéréine provoque des diarrhées chez 40% des patients, des hémorragies digestives et des problèmes hépatiques ce qui aurait dû entrainer la suppression de sa commercialisation.

STRUCTUM :  traitement d'appoint des douleurs liés à l'arthrose, principe actif : chondroïtine
Produit identique au CHRONDOSULF (voir plus haut) : effet placebo avec trop d'effets indésirables (notamment possibles oedèmes de Quincke)

STABLON: épisodes dépressifs majeurs, principe actif : tianeptine
Ne fait pas mieux que les autres antidépresseur mais entraine une véritable toxicomanie dans 1 à3 cas sur 1000. La tianeptine s'apparente à l'amineptine classée comme stupéfiant depuis 2005 et retiré du marché en 1999. A éviter surtout en cas d'antécédent de toxicomanie.

ZYPREXA : schizophrénie et troubles bi-polaires, principe actif : olanzapine
L'olanzapine est sous surveillance renforcée après 28000 plaintes aux Etars-Unis .
Risque d'hyperglycéme, d'obésité sévère.

Voilà pour les médicaments à bannir de votre pharmacie.

Dans le même article, SCIENCES&VIE donne la liste des 9 médicaments suivants que vous avez tous utilisés un jour et que vous avez certainement encore en stock, qui n'ont pas plus d'effets qu'un placebo.

 

- BYPERYDIS (domperidone) : légère efficacité contre nausées et vomissements, sans effets sur les régurgitations gastriques.

- DEXERYL (placeboglycérol, vaseline, paraffine) : efficace sur les brulures et la sècheresse cutanée due au psoriaisis mais sans effet sur les autres lésions cutanées

- ELUDRIL ET ALODONT (digluconate de chlorhexidine, chlorobutanol hemihydraté) : Les petites plaies bucales se soignent toutes seules et si il y a infection les antibiotiques s'imposent

- MAGNE B6 (magnésium et vitamine B6) : cette association ne règle pas la carence en magnésium, ne résout donc en aucun cas les problèmes de fatigue et d'anxiété

- RHINOTROPHYL (ténoate d'éthanolamine) :  Au pire provoque une irritation nasale

- SMECTA ( diosmectite) : Efficacité modérée dans les diarrhées aigües de l'enfant et faible dans les douleurs des coliques. Le premier traitement de la diarrhée est la réhydratation.

- SPASFON phloroglucinol) : efficacité reconnue dans les douleurs des voies biliaires, pour toutes les autres indications (coliques néphrétiques, règles douloureuses..) l'efficacité est faible au mieux modérée.

- TANAKAN et VITALOGINK ( gingko biloba) :vasodilatateurs,  n'ont pas beaucoup plus d'effets thérapeutiques que d'effets indésirables

- TRIMEBUTINE MYLAN (trimébutine) : prescrit contre les troubles fonctionnels des voies biliaires, il n'entre pas dans la stratégie de prise en charge des ces affections selon la Haute Autorité de Santé.

J'espère que ce petit article vous aura éclairé sur ces principes actifs que vous prenez, sans doute de temps en temps.

Si vous reconnaissez avoir ressenti les effets indésirables cités après avoir pris l'un de ces médicaments, n'hésitez pas à témoigner.
Peut-être  comprendrez-vous maintenant, d'où viennent certains malaises dont vous souffrez sans raison apparente.

J'espère que vous aurez trouvé utile que je fasse suivre cette information du magazine SCIENCES&VIE, qui m'a parue importante.

Posté par naturopathe33 à 17:06 - Commentaires [10] - Permalien [#]

24 décembre 2010

REPAS DE FETES ET BIEN-ETRE DU FOIE

En cette veille de Noël, je me suis dit que quelques conseils pour limiter les dégats que ne vont pas manquer de créer les abus de mets riches que l'organisme n'a pas l'habitude de gérer, pourront vous être utiles.

Pour pouvoir profiter du réveillon et être d'attaque pour continuer le lendemain le "marathon" des fêtes de fin d'année, voici quelques "trucs" :

- En fin d'après-midi prenez 4 granules de NUX VOMICA 4 CH

- Avant de partir réveillonner (aux alentours de 20 heures par exemple), prenez une cuillère à café bien pleine d'huile d'olive, qui va tapisser les parois de l'estomac et ainsi le protéger et limiter les effets de l'alcool.

- A l'apéritif préferez les olives vertes, ou les bâtons de crudités aux cacahuètes ou autres graines grillées et aux toasts beurrés, autant que possible.

- Forcez vous à bien mâcher, vous mangerez moins et digèrerez mieux

- Eviter les chocolats après le dessert qui en général, "achèvent" le foie déjà bien occupé entre l'alcool, le foie gras,la dinde et la bûche à la crème au beurre !

- A la fin du repas une demie-cuillère de bicarbonate de sodium va pallier l'excès d'acidité gastrique engendrée par la richesse des plats

- Avant de vous coucher, prenez une cuillère à soupe de Charbon végétal activé dans un verre d'eau : il a la propriété d'absorber les toxines et il permet de minimiser les effets de l'alcool et l'absorption des graisses, sauf si vous suivez un traitement médical et que vous ayez pris des médicaments moins de 2 heures avant, car ils seraient absorbés par le charbon et n'auraient pas d'action.

- Laissez fondre 4 granules de NUX VOMICA 4CH sous la langue en vous couchant.

- Le lendemain matin à jeun, pressez un citron dans un verre d'eau tiède, il va drainer votre foie.
Si vous vous sentez vraiment patraque et que vos citrons sont bio, faites une décoction avec le zeste, en les faisant bouillr pendant 10 minutes et buvez après avoir filtré.

- Laissez fondre 4 granules de NUX VOMICA 4CH sous la langue

Si vous continez la fête le midi, reprenez la démarche de la veille :
- 1 cuillère à café d'huile d'olive avant le repas ou 1 cuillère à soupe de charbon végétal activé dans un verre d'eau si vous ne prenez pas de traitement médical
- 1/2 cuillère de bicarbonate à la fin du repas
- Laissez fondre 4 granules de NUX VOMICA 4CH sous la langue en milieu d'après-midi

Si c'est possible sautez le repas du soir et prenez une bonne tisane à la place.
Le lendemain matin reprenez un jus de citron dans de l'eau tiède.

Voilà, j'espère que ces quelques conseils vous auront permis d'abuser (une fois n'est pas coutume) et de profiter de ces repas de fêtes.

Bon appétit à tous !

Posté par naturopathe33 à 07:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

29 novembre 2010

LE CONFORT DIGESTIF PASSE PAR LES BONNES COMBINAISONS ALIMENTAIRES

Ne vous est-il jamais arrivé de vous sentir "lourd" après un repas alors que vous aviez peu mangé ?

Vous plaignez-vous souvent d'aigreurs d'estomac, de ballonnements ou de constipation rebelle alors que vous appliquez à la lettre  l'adage à la mode "mangez 5 fruits et légumes par jour" ou " pour votre santé bougez"?

Si vous ne comprenez pas d'où viennent ces problèmes digestifs, il se peut que votre organisme soit plus sensible que d'autres aux mauvaises combinaisons alimentaires.

La digestion s'effectue  grâce aux enzymes digestifs qui sont adaptés à la composition des aliments, et suivant leur nature cette digestion va débuter soit dans la bouche, soit dans l'estomac, soit dans l'intestin.
Ainsi, l'ordre dans lequel les aliments vont être consommés va influer sur l'efficacité de la digestion : si on ingère un aliment dont la digestion s'effectue dans l'intestin après ceux qui se digèrent dans l'estomac, ceux-ci vont devoir attendre la fin de la digestion des premiers pour voir leur digestion débuter.
Par exemple, les sucres simples (sucrerie, sucre blanc, miel, confiture, alcool etc ..ainsi que les fruits acides (agrumes, tomates, pomme acide, ananas...) ne subissent aucune digestion avant d'arriver dans l'intestin : les manger au dessert les condamne à fermenter dans l'estomac créant des aigreurs (voire des remontées acides) et des ballonnements.

En plus de l'ordre, les mélanges doivent retenir notre attention :
Par exemple , la digestion des féculents qui commence dans la bouche avec la salive dont l'action se poursuit dans l'estomac, se voit stoppée dès que l'acidité augmente.
Or, les sucs stomacaux doivent être acides pour digérer les protéines, donc l'ingestion de protéines va faire stopper la digestion de l'amidon qui devra attendre l'intestin pour pouvoir se terminer .
Voilà pourquoi les mélanges pain et fromage, steack ou poulet -frites, pain-noix ......... sont difficiles à digérer et sont sources de fermentation.

Ainsi, pour résumer et pour vous épargner un exposé sur les différents enzymes entrant en jeu dans la digestion de chaque catégorie de nutriments, les associations à éviter si vous avez des problèmes digestifs, des intolérances à certains aliments ou encore un terrain allergique inexpliqué sont les suivantes :

- Amidon (féculents, céréales (pain, pâtes, riz..)  pommes-de terre, artichaut ....) - protéines

- Fruits acides et sucres - alcool - amidon

- Protéine - protéine (viande+noix - viande+ fromage - poisson+soja - oeuf + lait) : A chaque protéine correspond un minutage propre et elles ne pourront bénéficier de l'action des enzymes en même temps ce qui va créer la stagnation dans l'estomac source de fermentation.

- Acide (sucre- alcool))- protéine : les enzymes des protéines n'agissent qu'en présence de l'acide chlorhydrique de l'estomac, or, si on ingère en même temps des fruits acides, l'organisme constate que le PH de l'estomac est déjà acide, ne va pas amorcer la sécrétion des sucs stomacaux et les proteines ne seront pas digérées correctement

- Graisse - protéine : les lipides diminuent les sécrétions gastriques en ralentissant l'activité des glandes et le tonus gastriques et donc abaisse la quantité d'acide chlorhydrique et de pepsine nécessaire à la digestion des protéines, ce qui a pour effet de ralentir cette digestion de plus de 2 heures.
Manger des légumes verts surtout crus  en quantité permet de pallier cet effet négatif.

Il est bien difficile d'éviter ces mélanges qui sont très courants, mais si vous avez l'impression de ne pas bien digérer, de ne pas supporter tel ou tel aliment, de vous sentir lourd régulièrement après les repas même "normaux", essayez de prêter attention à ces mélanges et vous serez surpris de vous sentir beaucoup plus léger, beaucoup moins migraineux.

www.naturopathe33.com/index.html

Posté par naturopathe33 à 16:41 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

03 novembre 2010

HUILE, REGIME et SANTE

J'ai découvert l'importance de l'huile dans l'alimentation avec les ouvrages du Docteur Catherine KOUSMINE, et après de longues années passées à éviter l'huile dans les plats, elle figure en place d'honneur à chacun de mes repas.

Je parle bien entendu des huiles de première pression à froid, c'est à dire extraite naturellement et sans chauffer les graines.
Ce n'est que sous cette  condition que l'huile garde ses vertus et fournit à l'organisme les acides gras poly-insaturés (AGPI), indispensables à l'organisme. Deux de ces AGPI sont dits essentiels car ils ne peuvent être synthétisés par l'organisme. Il s'agit de l'acide linoléique ou oméga 6 et acide alpha-linolénique ou oméga 3.

C'est pourquoi un régime alimentaire amaigrissant, si il doit bannir tous les aliments gras tels les charcuteries, les viandes grasses, le beurre, la crème, les fromages etc.., ne doit en aucun cas supprimer l'huile de première pression à froid.

Les acides gras insaturés, au contraire jouent un rôle dans le transport des graisses et protègent les artères des plaques d'athéromes qui se forment à cause d'un mauvais métabolisme.
Ils sont également le garant d'une bonne perméabilité intestinale qui empêche les toxines d'envahir l'organisme, et d'une bonne hydratation et élasticité de la peau puisque les parois des cellules sont faites de phospholipides (assemblage de 2 acides gras et de phosphate)  et de protéines.

Il  faut donc, non seulement ne pas supprimer l'huile de première pression à froid lors d'un régime amaigrissant, mais en plus, en prescrire une à deux cuillères à soupe quotidiennement.
Il va sans dire que la remplacer par de l'huile de paraffine, tel que le préconisent certains diététiciens est une véritable hérésie, puisque l'huile de paraffine qui est un dérivé du pétrole, en tapissant l'intestin empêche l'assimilation des vitamines, enzymes et oligo-éléments, créant des carences qui peuvent être sévères.

Une seconde idée reçue est que l'huile d'olive est riche en oméga 3 et protège des maladies cardio-vasculaires.
La découverte de la longévité des crétois grâce à leur régime alimentaire a ancré cette idée chez beaucoup de consommateurs.
Or, le protecteur des artères et l'acide alpha-linoléique ou oméga 3 qui est contenu dans le poisson consommé par les crétois et non dans l'huile d'olive qui n'en contient que .........1%.
L'huile d'olive reste une huile excellente qui en général est toujours extraite à froid ce qui en fait une huile d'une qualité bien supèrieure à toutes les huiles raffinées que l'on trouve dans le commerce, mais elle ne contient que des oméga 9.
Elle reste malgré tout la meilleure huile à utiliser pour les fritures puisque c'est celle qui supporte le mieux les températures élevées (juste derrière l'huile d'arachide).

A titre indictaif, voici la teneur en AGPI des principales huiles utilisées :

Ratio
omega-6:
omega-3

% omega-6

% omega-3

% omega-9

% gras saturé

Huile de tournesol

71:1

71 %

1 %

16 %

12 %

Huile de sésame

43:1

43 %

1 %

40 %

15 %

Huile d'argan

36:1

36 %

-que 1 %

43 %

-que 1 %

Huile d'arachide

33:1

33 %

-que 1 %

48 %

19 %

Huile de noisette

10:1

10.1 %

-que 1 %

78 %

7.4 %

Huile d'olive

9:1

9 %

1 %

75 %

15 %

Huile de germes de blé

8:1

55 %

7 %

17 %

19 %

Huile de noix

5:1

54 %

11 %

24 %

11 %

Huile de chanvre

3.8:1

57 %

16 %

13 %

11 %

Huile de colza

2:1

21 %

11 %

61 %

7 %

Huile de lin

1:4

14 %

58 %

19 %

9 %

Huile de foie de morue

1:23

0.94 %

21.6 %

46.7 %

22.6 %

Le rapport idéal Oméga 6/ Oméga 3 est de 5 pour 1 : l'huile de noix est donc la plus équilibrée du point de vue de ce rapport.

N'oubliez pas que les huiles de première pression à froid sont fragiles et s'oxydent facilement. Il faut donc les garder dans un endroit sombre et frais après ouverture, le mieux est donc le réfrigérateur.

Il faut donc varier les huiles pour le goût et pour leur teneur en acide gras poly-insaturés.
Il est bon de faire des mélanges pour profiter des bienfaits de plusieurs huiles en même temps.

En tout cas, ne les boudez plus, elles sont les produits de beauté et les alicaments les plus naturels et les plus efficaces qu'il soit.

www.naturopathe33.com/index.html

Posté par naturopathe33 à 10:33 - Naturopathie - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,